Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 21:07

~Communiqué de presse – Paris, le 30 juin 1014 Double nationalité : « l'héritière » dans les traces idéologiques de son père.

Le hooliganisme est un fléau qui sévit dans de multiples rencontres de football. Les pseudo-supporters qui laissent libre court à leur violence destructrice n'ont rien à voir avec la grande majorité des passionnés de football. Quoi de plus normal que des bi-nationaux franco-algériens, comme tous les autres bi-nationaux, se passionnent pour des équipes qui les rattachent à leur histoire familiale ! Comme le disaient, devant les chaînes de télévision, des supporters après le match Algérie-Russie « L’Algérie c’est ma mère, La France c’est mon père…Inch’Allah…. la France ou l’Algérie gagnera cette coupe du Monde ! » L'équipe de France elle-même comporte des bi-nationaux et c'est tout le football qui est le symbole du brassage des origines multiples.

C'est donc la richesse de ce métissage qui fait horreur à la droite-extrême, l'extrême-droite ou le FN qui se saisissent des exactions des hooligans pour stigmatiser toute une partie de la population et tenter de la prendre ainsi en otage. De Marine Le Pen aux « Identitaires », les pulsions racistes se débrident ces derniers jours contre les supporters de l'équipe d'Algérie. Marine le Pen avait pourtant tenté de ravaler la façade de la boutique paternelle, mais le crépi avait une très courte garantie et les murs hideux de l'extrême-droite ont vite fait leur réapparition. L'héritière lance donc une offensive contre la « bi-nationalité » c'est à dire contre plusieurs millions de nos concitoyens, mettant en doute leur loyauté.

De tels bi-nationaux sont nombreux à résider en France, tout comme la moitié des quelque 2,5 millions de Français de l’étranger sont des « bi-nationaux ». Mais l’héritière aura beau dissimuler une partie de l'héritage idéologique de son père, nous sommes là pour rappeler que le FN a été créé en 1972 par des gens dont certains étaient des « supporters » de l'Allemagne nazie. Le premier bureau politique du FN en 1972 comportait Pierre Bousquet qui fut volontaire dans la légion SS Charlemagne, Victor Barthélémy, fidèle du collaborateur Jacques Doriot, et François Brigneau engagé dans la milice, Jean Marie Le Pen ayant été lui-même éditeur des chants et musique du IIIème Reich. Marine le Pen n'a jamais renié cet héritage des premières heures du FN !

Le MRAP condamne les nouvelles salves racistes d'une extrême-droite qui trouve des alliés de circonstance parmi les minorités de hooligans se prétendant supporters de l'Algérie et servant de faire-valoir au FN. Le MRAP en appelle au refus de tout amalgame entre les « voyous » et la grande majorité des supporters de l'Algérie qui ne font que participer à ce qui constitue pour eux une grande fête sportive.

Partager cet article

Repost 0

commentaires