Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:59

A quelques jours des retrouvailles Lordon / Hazan, il est bon de revoir leurs interventions successives à la conférence "Penser l'émancipation", laquelle s'est tenue le 19 février 2014 à l’Université Paris-Ouest Nanterre.

On pardonne volontiers à Frédéric Lordon ses propos quelque peu caricaturaux quant à la pensée anarchiste et le refus de la violence (ici renvoyé dos à dos avec le marxisme-léninisme, histoire de ne pas faire de jaloux), tant son "analytique du dégrisement" ...pose avec clarté les conditions d'existence d'un régime autre que le capitalisme.

"Qu'il y ait de la violence, qu'il y ait à faire face à de la violence, il n'est pas de processus révolutionnaire conscient qui ne s'y prépare. Car renverser l'ordre capitaliste ne sera pas un pique-nique, ni une joyeuse fête. C'est une entreprise qui aura nécessairement quoiqu')à un degré indéterminé un caractère de guerre civile. Et c'est donc au coeur de l'événement révolutionnaire même que se pose avec l'acuité maximale la question de la violence et de l'Etat. Car il ne faut pas douter que le capital opposera au processus révolutionnaire l'intensité de résistance que l'on réserve aux enjeux vitaux. Et il a déjà abondamment prouvé de quoi il était capable par le passé dans ce genre de situation."

Partager cet article

Repost 0

commentaires