Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 17:22

Politique - le 29 Octobre 2012

droite

Le FN, nouvelle boussole de la droite ?

De plus en plus de voix, à droite, réclament des alliances électorales avec l’extrême droite.

« Notre adversaire, c’est la gauche et on va se battre contre elle », affirment les responsables de Ligne droite. Le think tank œuvre au rapprochement de l’UMP et du Front national, et veut des accords de second tour : « La solution à laquelle tout le monde pense tout bas, sans oser le dire tout fort », plaide son président, Alain Pérez, ancien commissaire en poste à Meaux, « assez proche » de Jean-François Copé au début des années 2000. « Le FN ne représente plus le danger qu’il représentait. Si ce n’est pas un parti républicain, il doit être dissous », argumente le club pour prouver sa « bonne foi républicaine ».


« Nous sommes des gens de droite qui assumons. Parmi nous, il y a des élus locaux, mais pas seulement. » Un air de Rassemblement bleu Marine… Détail : Ligne droite se présente comme « nouveau », mais reprend le nom du laboratoire d’idées « au service de la droite nationale » qui a conduit la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 2002, avant de se dissoudre dans la Nouvelle Droite populaire de Robert Spieler et Pierre Vial. Pas étonnant que le Front national s’intéresse à la démarche. Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du parti, implantée à Meaux où est née Ligne droite, les a rencontrés pendant la campagne des législatives, confiait-elle au Monde : « Ils ne supportent plus cet ostracisme et le cordon sanitaire autour de Marine. »


Le même esprit anime le sénateur divers droite de Moselle, Jean-Louis Masson, qui plaidait en fin de semaine dernière pour la création d’un « pôle », des sympathisants de Dupont-Aignan au Front national, en passant par ceux de Villiers, d’autres partis de droite, des indépendants et « pourquoi pas, une partie de la Droite populaire de l’UMP » : « Le mur politicien entre le Front national et la droite parlementaire traditionnelle est tout à fait artificiel car leurs dirigeants tiennent le même langage. » Si c’est lui qui le dit…

Grégory Marin

Partager cet article

Repost 0

commentaires