Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 18:55






        Privas, le 26 septembre 2012


Halte au racisme.
Pour le droit de vivre et travailler en Ardèche pour toutes et tous.


La Confédération Générale du Travail tient à exprimer son entière solidarité envers Monsieur et Madame TER, artisans à Saint-Sauveur de Montagut, ainsi qu’à leurs enfants, face aux lâches et odieuses exactions racistes dont ils sont victimes.

Ils ont monté avec courage, un atelier de couture, de cordonnerie, relais pressing.. (pas moins de 8 activités dans cette petite boutique et l’atelier mitoyen, lui et son épouse, comme le déclarait fièrement Monsieur TER hier soir au rassemblement de soutien), activités qui rendent un fier service à la population locale et environnante.

Les sinistres imbéciles qui s’acharnent sur eux dans l’espoir de les voir partir (mais qui fera demain de la couture dans le village ? C’est l’histoire du boulanger de Fernand RAYNAUD !) doivent être convaincus que l’Ardèche, terre de résistance à l’occupant nazi, mais terre aussi de déchirements confessionnels, n’acceptera pas la résurgence de ces expressions.

Déjà, lors du mouvement de solidarité pour la libération et la régularisation de Khedher HADDAD, nous avions constaté le collage jusqu’au centre de Privas, d’affiches diffamatoires à caractère raciste.

Le racisme n’est pas une opinion, mais un délit.

Les pouvoirs publics doivent prendre toutes les dispositions pour retrouver les coupables afin qu’ils rendent compte de leurs actes devant la justice.

Ce sera ainsi l’occasion de faire œuvre de pédagogie.

Monsieur et Madame TER et leurs enfants ont le droit de Vivre et de Travailler en Ardèche, terre d’adoption qu’ils ont choisie.

Qu’ils soient les bienvenus.



•    Nous nous associons également au rassemblement organisé à midi par RESF pour la régularisation de Lusiné et M’her et leurs enfants. VALLS doit arrêter de marcher à pas de GUEANT. Le changement promis implique des ruptures avec la politique de SARKOZY, sauf à redorer le slogan du « changement dans la continuité »…

Partager cet article

Repost 0

commentaires