Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 18:17

A Saint-Etienne

Dans le cadre du projet LAB’ART, Nicolas Revest et Lisa Gimenez vous invite le JEUDI 31 JANVIER 2013
au Café-lecture LE REMUE- MENINGES (59 rue Désiré claude)

PERFORMANCES à 20h et 21h, JAM qui s’ensuivra jusqu’à la fermeture…

Entrée libre
le-27-janvier.jpg

 

 

 

PARCOURS et PEDAGOGIE


Nicolas REVEST est comédien depuis plus de dix ans, formé aux différents arts de la scène sur Paris et la région Parisienne, à l'Ecole du Samovar et à l'Ecole du cirque Annie Fratellini, élève de Christophe Marchand (école Jacques Lecoq Paris), François Roy (tragédie et choeur antique ), Dominique Grandmougin (bouffons), Philippe Dormoy (actor studio), Patrick Haggiag (metteur en scène et ancien assistant de Louis Pascal au théâtre de L'Odéon), Alain Maratrat (collaborateur de Peter Brook durant 20 ans )...

Nicolas Revest a joué dans "Orgie" de Pier Paolo Pasolini, "le Baiser de L'oubli" de Botho Strauss, "contention " de DG Gabily (sous la direction de Christian Esnay), "L'augmentation" de Georges Perec et plus récemment un monologue de B.M Koltès : "la nuit juste avant les forêts".

Au niveau pédagogique, outre les ateliers qu'il donne aux enfants depuis 2002, il entretient un
travail qui relie la pédagogie et la création théâtrale ; il est à l'initiative d'un atelier
de recherche théâtrale intitulé "Le ressac" avec des étudiants de Paris 3 et la danseuse de Butô
Aurélie Pras. Plus récemment sur Lyon il a proposé deux sessions d'ateliers-performances autour du texte "Cap au pire" de Beckett en février et mars 2012.
Il participe activement à l'association de danse contact-improvisation Jam in Lyon.

Les ateliers de création (en préparation des performances publiques) :
" Je propose un travail sur l'éveil de soi à la théâtralité, une prise de conscience d'une histoire qui se raconte, la reconnaissance d'un chemin poétique.
Ma place n'est pas celle de celui qui impose une idée d'image ou de personnage, mais de celui qui compose avec la réalité et la richesse de ceux qui sont face à lui.
Je ne pars pas d'une histoire pré-écrite, je m'intéresse à chercher l'histoire que nous voulons raconter à un moment précis, à partir de morceaux de phrases qui font écho à un désir de dire.
Partir de soi et provoquer des choses en soi, faire circuler, apporter de la matière émotionnelle : le rapport à la mémoire, comment l'émotion devient force de vie."


Lisa GIMENEZ est chorégraphe. Depuis une vingtaine d’années, son travail l’amène à Lyon où elle a chorégraphié trois défilés de la Biennale de la Danse en 96, 98 et 2000, puis à Montpellier, à Nîmes et de là à l’Est de L’Europe. Sa formation en danse contemporaine s’est faite auprès de nombreux chorégraphes et pédagogues comme Odile Duboc, Michel Hallet Eghayan, Dominique Bagouet, Daniel Larrieu. En 1999, sa recherche l’amène à découvrir la Danse Contact Improvisation auprès de Patricia Kuypers. Elle approfondit cette démarche principalement en Allemagne (Festivals de Fribourg, Ponderosa au nord de Berlin…), en Espagne (aux centres Arlequi, l’Animal al Esquena), en Hongrie et en Pologne où elle vécut des expériences fondatrices notamment auprès de Steve Paxton, Daniel Lepkof, Lisa Nelson, la cie Catalane Mal Pelo, le chorégraphe Polonais Vitold Jurevicz.

En 2005, elle crée Phenomenon, une pièce avec huit danseurs issus de différents pays (Russie, Finlande, Moldavie, Allemagne, Slovénie, France), tous pratiquant la danse contact improvisation. Dans sa recherche, l'être humain reste sans cesse au cœur de ses préoccupations. Phenomenon a reçu l'aide au projet de la DRAC, la première partie a eu lieu en 2005 au Festival Uzès Danse, au Gymnase de Roubaix à Lille, au Festival Les Incandescences à Pantin ; la totalité de la pièce a tourné dans les régions Languedoc-Roussillon et Paca.

Depuis 2007, elle a choisi de s’installer sur le Plateau Vivarais-Lignon, entre l’Ardèche et la Haute-Loire où elle développe son travail de création et d’enseignement auprès de différents publics.


La technique de la danse contact improvisation affine les perceptions avec une attention portée sur soi dans la relation à l’espace. Elle permet d’améliorer amplement la mobilité et l’émergence d’un mouvement nourri de conscience, d’ancrage et de fluidité.


C'est une démarche qui vise à nous éveiller et nous mettre en relation, en étant respectueux de soi, des autres et de notre environnement. Dans un état de présence qui permet d’affirmer sa personnalité, chacun fait ses propres propositions  et apprend à écouter, saisir et partager celles des autres; c'est une pratique ludique et créative qui favorise le bien-être et l’épanouissement de l’individu au sein d’un groupe… Puis, nous élargirons notre champ en utilisant les outils pour la composition instantanée, basée sur l’improvisation, en lien avec l’environnement.
« J’aime à penser que nous sommes des êtres doués de raison et de folie, que nous sommes plusieurs à l’intérieur d’un seul corps et que nous avons de grandes capacités, si nous savons laisser faire, laisser aller, laisser émerger la voix du corps, poétique, imaginaire, libre… »

Pour plus d’informations, se reporter à : www.lisagimenez.com

Partager cet article

Repost 0
Martine Valla - dans ART
commenter cet article

commentaires