Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:29



CGT-copie-1.png


Monsieur le président,

Depuis plusieurs semaines, des négociations nationales  sont en cours, entre organisations d’employeurs et les syndicats de salariés. A la demande du gouvernement, cette négociation devait avoir comme objectif : la sécurisation de l’emploi !


A ce jour nous constatons que cette négociation s’oriente vers une plus grande flexibilité telle que votre organisation l’exige. De notre point de vue cela ne répond pas à la situation d’urgence  sociale, de précarité galopante et d’explosion du chômage.
Pour La CGT c’est inacceptable.


Nous n’acceptons pas non plus le chantage que vous exercez sur  les salariés pour accélérer les licenciements tel que l’utilisation abusive des ruptures conventionnelles que nous évaluons à plus de 4500 sur notre département.


En clair après avoir touché 20 milliards d’aides publiques au niveau national, vous en voulez toujours plus, alors que les grands patrons qui vous dirigent gagnent de mieux en mieux leur vie.


Aujourd’hui tout le monde ne vit pas la crise de la même manière, en gros les salariés devraient se débrouiller eux même des conséquences de la crise dont ils ne sont pas responsables.


A ce stade de la négociation nous considérons que tous les salariés doivent connaître les conséquences gravissimes qui pèseraient sur eux si vos projets étaient validés.
La CGT n’acceptera jamais de signer un accord qui remet en cause le CDI actuel, le droit du travail, les Comités d’Entreprises et CHSCT et qui facilite encore plus les licenciements.


Aussi nous exigeons que vous retiriez votre projet qui ne fait que détourner le sens initial de la négociation pour flexibiliser davantage l’organisation du travail et précariser encore plus les salariés.

Pour la CGT

Partager cet article

Repost 0

commentaires