Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 16:14

Sauvons La Recherche, avec Sauvons L'Université et les organisations syndicales, appelle l'ensemble des personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, quel que soit leur statut, ainsi que tous les étudiants à manifester leur opposition aux projets de notre ministère. Bien loin de rompre avec la politique du gouvernement précédent, les annonces du ministère
entérinent:

- une précarisation croissante de nos métiers, les postes annoncés n'étant pas statutaires et très hypothétiques compte tenu des difficultés budgétaires de nos établissements;

- la transformation de nos universités en entreprises au services d'autres entreprises, leur nouvelle mission de "transfert technologique" prenant la première place sans même une augmentation de leur budget;

- la conception du président d'université comme chef du personnel, puisqu'il garde le privilège de composer les comités de recrutement, que les décrets attentatoires à l'indépendance des enseignants chercheurs ne sont pas abrogés, qu'il continue à être élu par le seul conseil d'administration, où ses pairs deviennent minoritaires;

- une évaluation des personnels, formations et établissements conçue non pas comme un outil d'amélioration mais comme un outil de sanction, avec l'hypocrite remplacement de l'AERES, unanimement rejetée par la communauté scientifique, par une autre agence qui aura des pouvoirs encore plus importants;

- un recul du fonctionnement démocratique de nos universités, avec le maintien des prérogatives du conseil d'administration sur les autres conseils, et un plus grand pouvoir confié aux regroupements d'université où les conseils comportent encore moins d'élus  que dans les universités;

- le maintien des initiatives d'excellence, en particulier l'absurde projet de Saclay, qui instaure un système d'universités à deux vitesses, facilité par le remplacement des habilitations de diplômes par une accréditation globale d'un établissement;

- le mépris pour la question de formation des enseignants du secondaire et sa nécessaire articulation avec nos universités.

Pour faire obstacle à cette loi LRU 2.0 qui sera bientôt présentée en conseil des ministres, pour exiger une loi qui réponde vraiment aux besoins de nos établissements, et un plan pluri-annuel d'emplois scientifiques, venez nombreux soutenir le CNESER, menacé de disparaître, lors de son examen du projet de loi, le lundi 18 Février de 10h30 à 14h à l'université Denis Diderot, Amph 10E, 9 esplanade Pierre Vidal-Naquet 75013 Paris.

Source:
http://sauvonslarecherche.fr/spip.php?article3904

Partager cet article

Repost 0

commentaires