Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:38

BDS : le MRAP solidaire des inculpés d'Alençon

Le MRAP exprime son entière solidarité avec les 7 militants d'Alençon (dont 2 adhérents du MRAP) qui doivent comparaitre le 27 juin prochain devant le Tribunal correctionnel d'Alençon, pour avoir distribuer des tracts devant des supermarchés locaux appelant au boycott des produits israéliens.

Le MRAP rappelle que la campagne internationale « BDS » (Boycott,
Désinvestissement, Sanctions) est une campagne non violente, ciblée
contre la colonisation illégale et la fin de l'occupation des territoires palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem Est, obstacles essentiels à la paix. C'est face à l'incapacité de la « communauté internationale » à faire respecter, par l'Etat israélien, le droit international et les diverses résolutions des Nations Unies, que cette campagne citoyenne a été lancée.

Le MRAP rappelle également que les organisations anticolonialistes israéliennes , telles Gush Shalom, Tal'ayoush, Coalition of Women for Peace... appellent, depuis plus de dix ans au boycott des produits cultivés ou manufacturés dans les colonies. C'est bien la preuve qu'il ne s'agit pas d'une action contre le peuple israélien mais contre l'Etat israélien qui viole le droit international. Cette campagne a conduit plusieurs de ces entreprises à quitter les Territoires occupés et à se relocaliser en Israël.

Concernant l'importation de produits, en particulier de marchandises, l'État Israël, en violation du droit et des accords signés avec l'Union Européenne, ne respecte pas les normes de traçabilité permettant de distinguer les produits en provenance des colonies illégales dans les territoires palestiniens occupés. En 2000, Israël a conclu un accord d'association avec l'Union Européenne l'autorisant notamment à exporter ses produits vers l'UE sans taxes douanières. Or, des entreprises israéliennes se sont installées dans les colonies pour profiter des avantages considérables offerts par cet accord. Ces colonies dont l'existence viole le droit international, volent les terres et les ressources des Palestiniens, profitant en toute illégalité de cette dispense de taxes douanières, car le gouvernement exporte les produits de ces entreprises sous l'appellation frauduleuse « origine Israël ».

Cette forme de boycott est aussi un moyen de dénoncer les entreprises, israéliennes ou non, qui profitent de la colonisation ou qui la favorisent. C'est bien la colonisation illégale qui est visée par cette campagne citoyenne.

Les actions en justice contre des militants de la paix, participe d’une stratégie d’intimidation, à laquelle se livrent certains milieux ultra-sionistes, qui n’hésitent pas à porter, contre toutes voix critiquant la politique menée par les gouvernements d’Israël, l’infamante accusation d’antisémitisme pour mieux les disqualifier

Que la justice française soit instrumentalisée et se prête en la circonstance à une tentative de criminalisation de l’action de citoyens qui agissent pour que cessent l'ensemble des politiques et des pratiques criminelles du gouvernement israélien, ne peut qu’inquiéter et porte en germe la remise en cause du droit des citoyens à pouvoir critiquer la politique du gouvernement d’un pays étranger.

Paris, le 27 mai 2013.

Partager cet article

Repost 0

commentaires