Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 23:02

communiqué de presse

Le MRAP salue la condamnation de Boris Le Lay


Le MRAP salue la condamnation de Boris Le Lay, administrateur de plusieurs sites Internet d’obédience antisémite et raciste, prononcée lundi 24 juin 2013.

Le Tribunal correctionnel de Quimper a condamné cet auteur prolixe sur Internet, âgé de 31 ans et originaire du Finistère dans deux dossiers distincts à une peine globale de deux ans et demi de prison avec sursis et environ 25.000 euros de dommages et intérêts au profit des différentes victimes.
D’un côté, Le Lay avait gravement insulté le musicien breton noir Yannick Martin, qui avait gagné un prestigieux prix de musique régional, en remettant en cause sa possibilité même d’appartenir à la Bretagne. En janvier 2011, il avait écrit : « Jouer d’un instrument ne pèse rien face au sang et l’appel du sang qui est la base d’une communauté », ou encore : « Que cela vous plaise ou non, mais on n’a jamais vu de sonneur noir. (…) il ne serait pas bretonnisable. »

De l’autre côté, Boris Le Lay avait publiquement sali la mémoire de Serge Goldberg, ancien président du MRAP à Saintes ainsi qu’animateur de la commission antisémitisme du MRAP, également membre actif de la LDH et initiateur du salon du livre des droits de l’Homme Lors de la mort accidentelle de Serge Goldberg, happé par un train le 5 mars
2011 Le Lay avait osé écrire un article titré : : « Un juif du MRAP écrasé par un train : c’est la fête ! Et à l’adresse du chauffeur de la locomotive
: marcher dedans, ça porte bonheur !» ; se réjouissant de cet accident (« Bon les gars aujourd’hui c’est champagne » il décernait « la croix de fer pour le chauffeur »

Boris Le Lay, qui a fait preuve sur divers sites Internet dont « le projet juif.org » d’un antisémitisme maladif, se croyait apparemment jusqu’à présent protégé par une impunité totale. En effet ses sites étant hébergés à Houston aux Etats-Unis, il semblait se croire au-dessus des lois françaises. Aujourd’hui, et alors même qu’il était placé sous contrôle judiciaire il serait « courageusement » réfugié au Japon, où il travaillerait comme crêpier pour le restaurateur français Joël Robuchon.

Cette fuite ne devrait pas toutefois lui permettre d’échapper durablement à la Justice et aux lois françaises. Rappelons, d’ailleurs, que d’autres plaintes sont pendantes contre Boris Le Lay, notamment pour des propos antisémites et négationnistes publiés sur ses blogs depuis 2008, constitutifs des délits d’incitation à la haine raciale et de contestation de Crimes contre l’humanité qui seront évoqués le 12 Juillet prochain à Paris

Fait à Paris le 25 juin 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires